L'art de la transposition

On comprend ainsi aisément qu'un réseau miniature ne peut pas être qu'une simple reproduction à l'échelle stricte d'un site réel. Il devra toujours conjuguer le choix du thème avec les dures réalités que sont le niveau d'expérience du modéliste, la place disponible pour la réalisation du projet, la disponibilité ou non dans le commerce du matériel moteur et roulant devant ensuite circuler sur le réseau et en tout premier lieu, le coût total de l'ensemble et le temps nécessaire à sa concrétisation.

Il ne faut pas perdre de vue en effet l'aspect financier d'une telle construction. Ainsi, la budgétisation d'un projet permettant de l'adapter aux moyens disponibles limites les risques d'échecs et les sentiments de frustrations qu'une démarche inverse entraînerait.

N'oublions pas que les clubs existent aussi pour permettre la réalisation de vastes installations hors de portée de la plupart d'entre-nous.

 

L'élaboration d'un cahier des charges

Ceci posé, la première démarche dans l'étude de la future maquette, sera d'élaborer un véritable cahier des charges, précisant clairement quels sont les objectifs à atteindre et fixant les grandes orientations du réseau : réseau technique, privilégiant l'exploitation et la circulation des trains dans un décor sommaire, voir même sans aucun décor, ou réseau d'atmosphère, s'attachant à restituer le plus fidèlement possible un lieu précis ; réseau fixe ou modulaire ; réseau d'inspiration historique ou résolument contemporain ?  


Vapeur, diesel, électrique... Tous les choix sont possibles

 


Préférez-vous la vapeur, et le spectacle des lourdes bielles en mouvement, ou bien la traction diesel ? Êtes-vous un fanatique des locomotives électriques et souhaitez-vous retrouver sur votre réseau la vision d'une caténaire parfaitement tendue ?

A moins que votre choix ne se porte finalement sur la reproduction d'un des innombrables tortillards à voie étroite ou métrique ayant sillonné la France.

 

 


La gare CFD de Brantôme, un excellent thème pour une reproduction en miniature

 

 

Quoi qu'il en soit, ces choix nous conduiront à mettre l'accent sur la reproduction de telle ou telle installation. Ainsi, à l'époque de la vapeur, pratiquement chaque gare disposait de fosses de visites, installées en bout de quai entre les rails, permettant au mécanicien d'inspecter les entrailles de sa machine et de sacrifier au rituel du graissage du monstre, tandis que le chauffeur faisait le plein d'eau grâce à la grue hydraulique alimentée par le traditionnel château d'eau.

L'amateur de traction diesel aura à cœur quant à lui de reproduire sur son réseau un dispositif d'alimentation en gas-oil, en fait une simple station service, dont sont dotées quelques gares, alors qu'en traction électrique les sous-stations constituent un thème de choix… 

 

Une sous station 1500 volts près de Blaisy-bas, sur la ligne Paris - Dijon

 


La notion d'époque

Dans l'histoire des chemins de fer, on voit nettement se dessiner des époques qui se signalent par des évolutions techniques et par des changements dans les structures socio-économiques.

Ces époques se distinguent tant par le type de construction, les couleurs et le marquage des véhicules, les constructions et la signalisation.

En miniature également, il est conseillé d'attribuer une époque à un projet, en suivant les prescriptions du MOROP.

 

Téléchargez les normes NEM Epoques au format pdf : ICI

 

La recherche des documents

Viendra ensuite la recherche des documents auprès du Centre des archives historiques de la SNCF (2, avenue de Bretagne, 72100 LE MANS), des sociétés historiques locales, des clubs de modélistes, des forums d'amateurs, mais aussi auprès des archives départementales, dans les livres et les revues. Notez que le site Delcampe est également d'une aide précieuse, en mettant en ligne d'innombrables reproductions de cartes postales d'époque.

Ces recherches d'archives seront complétées, si possible, par de nombreuses visites sur le terrain pour réaliser des relevés précis et un grand nombre de photos.




Il n'est pas toujours facile, ni possible de monter sur le toit d'une gare, mais c'est pourtant bien utile pour observer de nombreux détails qu'il sera ensuite facile de reproduire sur la maquette, comme ici, lors des repérages pour la réalisation de la gare Ouest, il y a maintenant près de 25 ans...


Les cartes topographiques au 1 :25 000e,  ainsi que les vues aériennes disponibles sur les sites Google Earth ou IGN sont à ce titre d'un très grand secours.

Enfin, la mise en plan du futur réseau achèvera cette phase obligatoire de réflexion en fixant définitivement les adaptations nécessaires à la transposition du site choisi.

Pour cala, les amateurs disposent aujourd'hui d'outils efficaces, sous la forme de logiciel spécialisés, comme AnyRail ainsi que de forum spécialisés pour répondre à toute question qui pourrait se poser.

Mais on aurait toutefois tord de négliger encore la papier et le crayon, outils ancestraux capables d'encore bien des services !

C'est ainsi que j'ai planifié les réseaux des Eyzies ou de Souillac, par exemple.

 


 

 

 


Papier crayon ou logiciel de dessin ? C'est affaire de goût et d'habitude, mais c'est aussi une étape incontournable !

 

Outre les plans, il pourra aussi être utile dans le cas d'une réalisation d'une certaine envergure de réaliser une maquette de la maquette, par exemple au 1:5ème du réseau réel, afin d'avoir l'idée la plus précise possible du résultat final avant de se lancer dans la réalisation concrète du réseau.

 

 

 

Maquette au 1:20ème de la structure d'un réseau, une aide précieuse pour la réalisation de la menuiserie.

 

Maquette d'étude du relief du site reproduisant le viaduc d'Hoffmul près de Saverne.

 

Et pourquoi pas un réseau d'inspiration totalement libre ?

Mais il ne faut toutefois pas croire que la transposition de la réalité est la seule voie vers un modélisme de qualité. Il est ainsi possible de réaliser des merveilles d'inspiration totalement libre, laissant place à la poésie et à l'onirisme, comme en témoignent les œuvres de Bernard Junk, avec sa célèbre fabrique de nains de jardins !

 

 


Le réseau d'inspiration libre de Bernard Junk : la fabrique des nains de jardins !

 

 


Les recueils de plans édités par les revues spécialisées peuvent également être une aide précieuse ...



14/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi