Les mille et un petits détails qui font la différence...

Je vous propose de porter notre attention sur les mille et un détails qui composent une ambiance ferroviaire, en explorant avec attention les quelques images d’ambiance suivantes : comme ce VH manœuvrant en gare d’Alès, avant d'envisager ensuite comment reproduire en miniature ces détails.

Il ne s’agit en aucun cas de l’analyse d’un technicien du rail, ce que je ne suis pas, de l’analyse d’un historien érudit, ce que je n’est jamais été, mais tout simplement de la vision d’un modéliste qui se dit qu’il y a là matière à détailler un réseau ou un diorama !

 

 

1. Oublions qu’il s’agit de la gare d’Alès. Sur un réseau miniature, un mur de soutènement, une entrée de tunnel et des voies de sorties de gare en courbe, voilà une disposition bien pratique pour cacher des voies de coulisses et mettre l’accent sur les voies du premier plan.
2. Remarquez les commandes rigides d’aiguillages, courant depuis la guérite du poste et notez leur cheminement.
3. La barre blanche représente le point limite de garage franc, placé vers le talon de l’aiguillage afin de matérialiser le point à ne pas dépasser pour éviter toute prise en écharpe.
4. Tous les aiguillages ne sont pas commandés depuis le poste. Certains, secondaires sont commandés à pied d’œuvre grâce à un levier.
5. Notez le crocodile au milieu des voies et le petit panneau au sol indiquant son emplacement.
6. Les aiguillages ne sont pas les seuls appareils commandés par barres rigides depuis le poste, comme en témoigne ce taquet dérailleur protégeant les voies en aval de tout risque de dérive de matériel.
7. Notez la barrière de protection en bas de l’échelle d’accès à la potence, mise en place afin d’interdire à l’agent de passer entre les barres de commande des aiguillages.
8. Un peu de peinture blanche au pied des lampadaires, des signaux…

 

 


 

 

 

1. Notez l'utilisation de renvois d'angle pour rapprocher la nappe de commandes rigides de la voie et franchir le pont.
2. Le personnel affecté au poste disposait d'un élément de confort très appréciable, mais au fond du jardin tout de même...
3. L'escalier d'accès au poste est posé sur une maçonnerie imposante, comprenant trois marches.
4. Un peu de peinture blanche au pied des signaux et sur les barres…
5. Notez la traversée de la piste, sous caniveau.
6. Renvoi à arbres verticaux en bout d'arbre.
7. Détail sur la sortie des barres en façade du poste
8. Notez la hauteur des poteaux télégraphiques permettant le passage de la nappe de fil au dessus du poste.

 


 

A suivre ...



24/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi