Mes réseaux et projets

Du simple jouet à la collection, des réseaux des catalogues de fabricants au modélisme d’atmosphère, telle est l’évolution de beaucoup d’amateurs.

Aujourd’hui, la démarche du modéliste d’atmosphère se résume de la manière suivante : observation de la réalité, puis transposition de celle-ci à la miniature.

En effet, une adaptation de la réalité est toujours nécessaire avant de se lancer dans la reproduction en miniature d’un site, quel qu’il soit.

Pour exemple, le réseau des Eyzies-de-Tayac, qui se développe sur 6,60 m de longueur, transpose à l’échelle H0 un site qui correspondrait à 35 mètres à l’échelle exacte !

Transposer un site, c'est donc le simplifier, l'adapter à la place dont on dispose, à ses moyens financiers également.

Transposer un site, c'est à l'image des caricaturistes, mettre en avant une caractéristique, un élément de force dont la seule présence restituera aux yeux de l'observateur l'image de la réalité, son atmosphère.


Comment aborder le modélisme ferroviaire

Quelques réalisations qui m'ont fait rêver !

L'art de la transposition

1950 – 1960, JOUEF contre JEP, ou le triomphe du plastique

Mon premier réseau : du jouet à la collection, mon réseau JOUEF 1970 !

Les Eyzies-de-Tayac : un réseau d'atmosphère

Souillac, une gare sur une grande artère électrifiée en N

Blaisy-Bas, une rampe sur l'artère impériale

Vers un nouveau projet : la gare d'Elbeuf Ville

Conception et réalisation de réseaux