Dives-Cabourg : le BV Railway, superdétail et mise en place de la marquise

La gare, la lampisterie WC ainsi que le réfectoire de type Ouest sont disponibles dans la gamme Railway, en moulage de pierre synthétique. Ces kits, que je connais bien pour en être le concepteur, datent de près de 20 ans, mais restent parfaitement à jour, d'autant que Railway a eu la bonne idée de proposer les portes et fenêtres en découpé laser, technique qui apporte un plus indiscutable par rapport aux sérigraphies d'origine.
Cependant, les toitures en zinc sont les éléments qui ont le plus vieillis sur ces kits et devront être rectifiées. Par ailleurs, le kit d'origine ne propose aucune marquise. Celle-ci sera donc réalisée à partir des éléments présents dans le kit Faller 120204, reproduisant un abri de quai d'inspiration germanique.
Notons d'ailleurs que les longueurs du quai et des éléments de toitures correspondent au millimètre près à celle du BV Ouest Railway : Merci Monsieur Faller !
Ainsi, bien des années après le passage de Marcel Proust, cet autorail Bugatti pourra-t-il stationner en gare de Cabourg, ses voyageurs bien abrités des quelques rares intempéries touchant les côtes normandes !


 
La préparation du quai
La première étape dans la préparation du quai Faller, consiste dégager le logement pour le passage à cabrouet, au centre du quai. Pour cela, j'utilise une mini-perseuce équipée d'un disque à tronçonner diamanté Proxxon.



Cet outil est à préférer aux traditionnels disques en matériaux composites, beaucoup moins chers, mais qui en cas de fausse manoeuvre peuvent éclater et se disperser tous azimuts. Le modélisme ferroviaire est certes un loisir créatif extrêmement enrichissant, mais il ne vaut pas qu'on lui sacrifie un œil !
Quoi qu'il en soit, la découpe se fera sur une longueur de 75 mm et une largeur de 35.
Le bord de quai sera découpé de façon à obtenir un plat central d'environ 29 mm, correspondant à la largeur du passage planchéié, abaissé de 3 mm par rapport au haut du quai, encadré de deux pentes de 23 mm chacune.
La partie centrale de la découpe recevra à l'intérieur une longueur de profilé Evergreen 189, collée à la cyano, formant renfort sur lequel prendra bientôt appuis la feuille Evergreen imitant le carrelage du quai.




Celle-ci sera collée sur la surface du quai à la cyano, l'élasticité naturelle du plastique permettra de former facilement le passage à cabrouet .



La préparation du quai se termine avec le perçage des quatre trous devant recevoir les ergots de positionnement des poteaux de la marquise Faller. Le poteau central d'origine sera arasé à la base du treillis métallique.




Il est important lors de cette opération de bien respecter les entraxes d'origine, afin de garantir la parfaite orthogonalité des poteaux qui ne seront collés qu'après la mise en peinture du carrelage du quai, et la mise en place des pierres de bord de quai, en papier Canson.



La réalisation de la marquise
La première opération à mener sur l'élément de toit d'origine, à deux pentes, consiste à découper la partie centrale, qui recevra ensuite la verrière, délimitée par les deux rainures de positionnement longitudinales des ferrures. Pour cela, j'ai utilisé un cutter plutôt que le disque à tronçonner, afin de garantir une meilleure précision de coupe.




J'ai ensuite enlevé au cutter les couvre-joints de la toiture en zinc d'origine. Cette
opération sera suivie d'un ponçage soigneux de l'ensemble de la surface du toit.



Le deuxième toit du kit Faller sera alors coupé en deux dans le sens de la longueur afin de former par collage la troisième pente de la marquise, côté voies, et la marquise simple, côté ville. Quoi qu'il en soit, ces deux nouveaux éléments seront préparés de la même manière, abrasion des gravures d'origines et ponçage, que précédemment.
Ces opérations réalisées, il est possible de mettre en place la nouvelle toiture, évoquée par des bandes de bristol 250 gr. pour les feuilles de zinc, et de bandelettes Evergreen 0,75 x 0,75 pour les tasseaux inter-travées.



Ce type de couverture se fait généralement en feuilles de 0,50 m, 0,65 m ou 0,80 m de large. J'ai donc respecté ces normes en découpant des bandes de bristol de 7,5 mm de large.


Celles-ci ont été collées à la colle cyano, en évitant toute tache, visible après peinture.
Les tasseaux ont été mis en place quant  à eux à la colle plastique Kibri.
La principale difficulté de l'exercice est de réussir une parfaite concordance des espacements entre les trois versants de la toiture, et de maintenir le parallélisme des tasseaux. Il convient alors de progresser doucement, en ajustant chaque élément au fur et à mesure de l'avancement de la toiture.




Lorsque celle-ci est terminée, il est alors possible de coller les deux parties de la toiture de la marquise, en utilisant la partie supérieure de la chute créée par la découpe de la verrière.
La structure métallique est ensuite complétée des éléments restant disponibles du kit d'origine. La verrière quant à elle est réalisée avec une surface de polyester transparent L'Octant, sur lequel les ferrures sont évoquées à la peinture Humbrol 84 appliquée au tire-ligne.



Le superdétaillage des toitures
Les toitures gagneront à être retouchées, en complétant la partie supérieure des éléments de toitures de nouvelles feuilles de zinc.




Il est ensuite possible de détailler la toiture en installant quelques lucarnes, réalisées en collant un encadrement en profilés Evergreen, puis en creusant la toiture en plâtre à l'aide d'une petite fraise.




Une dernière particularité m'avait échappée lors de la conception des modèles. Il s'agit du décentrement de la cheminée, côté fenêtre haute sur pignon que j'avais disposé dans l'axe. J'ai donc retouché la toiture à ce niveau afin de respecter les dispositions réelles, en prenant soin de boucher au mastic syntofer le logement d'origine, puis en recouvrant la zone d'une nouvelle évocation du recouvrement de zinc.



Après ces opérations, la mise en peinture des toitures se fera d'un mélange assez clair de blanc et de gris de Payne, légèrement patiné d'une pointe de vert appliqué par brossage à sec.




Il ne reste plus alors qu'à mettre en place la marquise, prenant appuis sur le BV au niveau du rang de briques situé juste au-dessus des ouvertures du rez-de-chaussée.



Mise en place des derniers détails
Avant sa mise en place sur le réseau, le BV doit encore être détaillé en mettant en place les plaques signalétiques, réalisées simplement en imprimant les diverses inscriptions sur du papier photo afin de reproduire la brillance des plaques émaillées, tout comme l'horloge, logiquement calée sur une heure vingt deux !




     Principales fournitures
     . BV Ouest Railway
     . Abri de quai Faller 120204
     . Bristol 250 gr.
     . Polyester transparent 0,85 mm Octant
     . Profilé Evergreen 101
     . Pavés carrés Slater's 417
     . Colle cyanoacrylate
     . Peinture Humbrol 84
     . Peinture acrylique : blanc gris de Payne      
     . Fil de laiton de 1 mm


Et voici enfin Marcel, reconnaissable à son canotier, accueilli à sa descente de train par Monsieur et Madame de Guermantes.



04/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi