Pistes et passages planchéiés

Dans les stations il y a lieu de disposer d'un trottoir à l'autre des passages pour permettre le mouvement des voyageurs à travers les voies à l'arrivée ou au départ de certains trains.




Il faut donc constituer au milieu des voies une sorte de passage à niveau intérieur suffisant pour les piétons et les brouettes à bagages. C'est ordinairement une forte planche en bois, en madriers jointifs et dont la surface supérieure affleure le niveau du rail. Un jeu permettant le passage des boudins de roues et naturellement réservé.

Le trottoir étant à environ 0.30 m au dessus du niveau du rail, il y a lieu de racheter cette différence par un petit plan incliné.




Lorsque le circulation est très active ou le nombre de voies assez grand, il faut remplacer le passage à niveau par un passage souterrain ou une passerelle supérieure.

Notons que ces passages planchéiés ne sont pas réservés aux seules emprises des gares et pour l'usage des voyageurs. En fait, ces passages se retrouvent partout le long des voies, dans les cours de débords, les dépôts où un agent doit traverser une voie.




Par ailleurs, des pistes en sable fin sont réservées pour la circulation, le long des voies, permettant d'aller inspecter les installations éloignées, signaux, par exemple.

La reproduction en miniature de ces modestes détails ne présente aucune difficulté et permet d'apporter une note de réalisme sur un réseau.



Les photos ci-dessous devraient vous aider dans vos réalisations.









14/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi